Panier alimentaire et conditions de sécurité alimentaire, Janvier 2024

0
821

Points saillants

  • En décembre 2023, le coût moyen des produits alimentaires a subi une baissé de 0.31 % par rapport à novembre 2023, et de 8% sur une base annuelle. Les variations à la baisse enregistrées sont dues, entre autres, i) à la reprise progressive des transactions commerciales avec la république Dominicaine, ii) à l’appréciation de la gourde par rapport au dollar USD depuis la fin du 1er semestre de 2023, iii) à la décélération de l’inflation annualisée (39.8% en juillet 2023 contre 22.2% en novembre 2023) résultant du repli de la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » et à l’effet multiplicateur des fêtes de fin d’année entrainant globalement une augmentation de certaines  activités économiques mises en œuvre améliorant ainsi les principales sources de revenus de certains ménages.

  • En rythme mensuel, les baisses les plus significatives sont constatées sur les marchés de Hinche (-10%), du Cap-Haitien (-9%) et des Cayes (-6%). Les produits les plus affectés par cette tendance comparée à novembre 2023 sont le maïs moulu importé (-27.7%), le maïs moulu local (-5.7%) et la farine de blé (-3.1%). A l’inverse, le coût du panier a augmenté sur les marchés de Fonds-des-Nègres (17%), de Port-de-Paix (5%), de Port-au-Prince (4%) et de Ouanaminthe (3%).

  • En ce qui concerne la baisse en glissement annuel, elle a touché sept marchés parmi les dix suivis et cette tendance baissière est davantage observée sur les marchés des Gonaïves (-12%), des Cayes (-12%), de Port-au-Prince (-10%), de Jacmel (-10%) et de Hinche (-9%). L’analyse par produit, comparativement à décembre 2022, montre que les denrées alimentaires dont les prix ont davantage décru sont le maïs moulu importé (-22%), l’huile de cuisson (-8%), la farine de blé (-6%) et le maïs moulu local (-3%).

  • À l’échelle internationale, il est observé une légère augmentation des cours moyens du riz, se traduisant par une hausse de 0.01 % par mois et de 3. 6 % en termes annuels. Aussi, les cours du maïs ont manifesté une augmentation mensuelle de 2% mais ont enregistré une baisse substantielle de l’ordre de 32.57% sur une base annuelle. En ce qui concerne les prix du blé, une augmentation de 3.46% a été constatée au niveau mensuel, tandis qu’une réduction significative de 24.79 % a été relevée par rapport à la période de décembre 2022.

  • Le niveau de sévérité des conditions de sécurité alimentaire au niveau national demeure une source d’inquiétude constante. Selon la plus récente analyse IPC réalisée en août 2023 par la CNSA et ses partenaires, pour la période s’étalant d’août 2023 à février 2024, il a été constaté que 14 % de la population étudiée sont classifiés en phase 4 de l’IPC (Urgence), tandis que 30 % se situent en phase 3 de l’IPC (Crise).

Téléchargez le bulletin

Previous articlePanier alimentaire et conditions de sécurité alimentaire, octobre 2023
Next articleANALYSE IPC DE L’INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE AIGUË MARS – JUIN 2024

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here