Panier alimentaire et conditions de sécurité alimentaire, Janvier 2021

10 Nov
0

Les points saillants

➢ En rythme mensuel, par rapport au mois d’octobre, une hausse de plus de 6% du coût du panier
alimentaire a été observée alors que par rapport au mois de Novembre le coût du panier reste stable
(3%). En glissement annuel, le coût du panier alimentaire a baissé de 8%. Cette baisse s’explique par
l’appréciation de la gourde par rapport au dollar. Les marchés de Port-de-Paix, de la croix-des-Bossales,
de Jacmel, de Fond-des-Negres, de Jérémie et des Cayes sont les plus touchés par cette baisse. Elle est
surtout due à la baisse des prix du riz importé, du maïs importé, de la farine de blé, du sucre crème et du
sucre blanc.

➢ Au cours du 2e semestre de 2020, les prix des principales céréales ont atteint des niveaux jamais atteints
au cours des 4 à 7 dernières années. Les prix du riz ont baissé au cours des 4 derniers mois après avoir
atteint entre mai et juillet le sommet tandis que ceux du blé et du maïs tendent à augmenter au cours
des 4 dernières mois, atteignant ainsi un pic jamais atteint au cours des 4 dernières années.

➢ Pour la période allant d’août 2020 à février 2021, environ 9% de la population analysée (905,471
personnes) est classé en phase 4 de l’IPC (Urgence) et 33% (3,083,497 personnes) en phase 3 de l’IPC
(Crise), soit 42% de la population en besoin d’une action urgente. Une légère amélioration de la situation
a été observée au mois d’octobre en raison de l’évolution favorable des prix des produits alimentaires de
base. Cette amélioration a été de courte durée dans la mesure où la valeur du panier a repris sa tendance
haussière en novembre.

 

Telecharger le Bulletin.pdf

Commentaires

    Aucun message

Laisser un mesage

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs marqués avec * sont obligatoires.